Un premier week-end en famille

Alors le premier ce n’est pas vraiment vrai ! Depuis juin nous avons passé plusieurs week-end/jours en bord de mer, à Carnac, ou beg-meil par exemple… mais c’est le premier hors de la Bretagne pour Eléonore :). Pour ce premier week-end on ne voulait pas partir trop loin, et j’ai toujours voulu visiter le Mont St-Michel donc on a sauté sur l’occasion !

DSC03024

Depuis Quimper, notre petite ville bretonne il y a 3h45 environ pour arriver au Mont. Nous avons fait une petite pause à mi chemin pour prendre un café et dégourdir Eléonore. Elle n’a rien dit du tout de tout le voyage et l’arrêt était finalement plus pour nous faire plaisir à nous qu’à elle !

DSC03028

nous sommes arrivée à l’hôtel Gabriel à 13h environ et la chambre était déjà disponible donc on a pu nourrir bébé avant de partir en vadrouille :). L’hôtel était idéalement situé, juste au pied du Mont et devant l’hôtel il y avait un arrêt pour les navettes donc parfait. Mais finalement on a tous fait à pied car le Mont n’est qu’à 20 min de marche donc largement faisable et comme ça on profite des paysages.

DSC03059

Pour pouvoir accéder facilement aux remparts et ruelles du Mont, nous avons pris le porte bébé car franchement avec une poussette c’est vraiment impossible ! Il y avait plein de gens en poussette, mais à par la rue principale rien n’est accessible donc c’est bête… ou alors on voyait les gens trimballer leur poussette dans les bras ! Durant toute l’après-midi nous nous sommes baladés puis vers 16h nous nous sommes arrêtés pour prendre le gouter et donner le sien à babynette. Nous sommes ensuite rentrés vers l’hôtel comme ça nous avons pu profiter du coucher de soleil sur la baie, c’était magnifique et on c’est posé un peu dans la chambre avant de repartir se balader en poussette, mais cette fois juste pour voir le Mont de nuit et rester à l’entrée.

DSC02966

Vers 19h30 c’était l’heure de dîner pour Eléonore, elle a donc pris le dernier bib’ à l’hôtel tranquillou puis je l’ai mise en pyjama avant de partir au restaurant, en me disant qu’elle allait s’endormir comme c’était son heure… mais bien évidement j’avais tout faux ! Madame a refusé de rester dans son cosy, elle luttait pour ne pas s’endormir et rester sur nos genoux pour le repas 😂😅. Résultat elle a passé la soirée dans nos bras en pyjama à sourire et gesticuler dans un resto plutot chic 😂. Et bien évidement elle s’est super bien endormie juste quand on a fini le dessert 👌. Pour le restaurant nous sommes allés au resto le plus proche de l’hôtel… la flemme de se déplacer encore et la carte nous plaisait bien, et franchement c’était délicieux ! Le restaurait se prénommait « le pré salé » tout était fait maison et ça se voyait :). Je le vous recommande car dans le Mont tout est vraiment très cher et pas forcément de qualité alors que juste au pied il y a de très bons resto (on avait demandé conseil à la réceptionniste de notre hôtel pour le dîner).

DSC03017

Le lendemain matin, nous sommes allés petit déjeuner. Le petit dej de notre hôtel était bon mais loin d’être foufou, après il était compris dans le prix de la chambre donc sans suplément et c’est un plus :). Ensuite nous sommes retournés sur le Mont pour la visite de l’abbaye. L’abbaye est gratuite le premier dimanche du mois en basse saison donc c’était la bonne surprise du jour. C’est sympa à visiter et le point de vue y est absolument incroyable 😍. Puis vers 12h nous sommes retournés vers l’hôtel pour le dejeuner et prendre la route.

Nous avons eu la chance de voir le Mont de marrée basse et haute, nous avons même vu la marrée monter et c’est assez impressionnant la vitesse et le courant 😍. Nous l’avons vu de jour, dans la brume du matin et de nuit. Le seul regret est que les illuminations de Noël n’étaient pas encore allumées 😭. Et même si Eléonore était malade elle a été adorable, on voyait bien qu’elle etait contente d’être avec nous (maman gaga bonjour).

Avant de rentrer à la maison nous avons décidé de faire un détour pour passer le dimanche après-midi à St-Malo. Les magasins étaient ouvert et il y avait un marché de Noël donc on était plongé dans l’ambiance de Noël, nous avons fait une balade le long des remparts, puis une pause goûter et nous sommes rentrés.

DSC03076

Un week-end fatiguant mais parfait. Et franchement partir en couple ou avec un bébé ne change pas vraiment l’organisation, il faut juste avoir un grand coffre car on est plus chargé. Ma plus grosse préoccupation était de trouver des lieux pour changer Eléonore… on n’a pas eu trop de soucis (car on avait la voiture et l’hôtel à porter de main) mais je me suis vite rendu compte que c’était assez galère et que les restos et toilettes publiques sont très peu équipés… et changer une couche dans la rue quand il fait 8 degrés je ne suis pas sûr que bébé apprécie 😂.

Publicités

Mon accouchement

 

Futures mamans vous pouvez lire cet article sans crainte, il n’y aura rien d’affreux ou d’effrayant ici, je considère que j’ai eu un accouchement de rêve ! Juste une phase difficile, mais malgré tout, je garde un merveilleux souvenir de cette journée.

Je sais que je poste tard cet article tout simplement car je ne voulais pas raconter mon accouchement, je voulais le garder pour moi, c’est un moment tellement précieux qu’à mes yeux c’est trop personnel pour le raconter sur les réseaux… puis comme souvent j’ai changé d’avis ! Enceinte je passais mon temps sur les blogs « grossesse » à la recherche de récits positifs sur l’accouchement… malheureusement je tombais bien plus souvent sur des accouchements catastrophiques que l’inverse !! Donc je me dis que je vais peut être réussir à en rassurer certaines :). Bien évidement je ne vais pas vous raconter tout mon accouchement, j’ai supprimé de grosses parties pour ne garder principalement que le côté médical, le reste fait partie de ma vie privée, c’est ce qui rend l’accouchement si précieux, donc ça restera juste pour moi ! Et de toute façon ca ne vous apportera rien de connaître le coté sentimentale et l’expérience de couple de cette journée si spéciale. Et je me dis que parler du déroulement médical et de la douleur d’un accouchement n’est pas si privée que ça car on n’y passe toutes au moins une fois dans notre vie et pour la majorité ça devrait se passer un peu comme pour moi.

J’ai accouché à 38 SA + 5 (le terme d’une grossesse est de 41 SA).

Le Mercredi 14 Juin :

C’est là que tout a commencé mais on ne le savais pas encore ! Il faisait super beau et chaud et mon chéri ne travaillait pas, donc on a décidé de partir quelque jours dans son studio en bord de mer pour profiter une dernière fois à 2. On pensait resté jusqu’au dimanche soir. J’ai été tellement pénible durant cette journée, sur la plage je n’osais pas trop me mettre en bikini devant tout le monde, une fois en maillot je voulait aller à l’eau mais elle était trop froide, sur ma serviette j’avais mal au dos, en marchant j’avais mal au ventre et j’avais trop chaud… En gros rien allait ! On nous avait bien prévenu qu’un changement de comportement pouvait être le premier signe d’un accouchement imminent, mais comme je peux être très chiante quand je m’y met on n’a pas prêté attention à ça. Le soir j’ai commencé à avoir des contractions, toutes les 5 min et plus fortes que d’habitude mais non douloureuses… Je me suis inquiétée mais elles ont fini par se calmer (au bout de 3heures quand même) et je me suis endormie. Dans la nuit j’ai également été réveillée car des contractions douloureuses mais je me rendormais de suite.

Le jeudi 15 juin :

Je me lève vers 7h30 à cause de contractions… et en allant aux toilettes je me rend compte que j’ai du sang sur les jambes : panique ! On refait les valises pour partir à la mater, bien évidement ma valise de maternité était chez moi et pas terminée, mais heureusement j’avais mon sac pour la salle de naissance donc le principal. Sur la route les contractions commencent à devenir douloureuses mais largement gérables… On arrive à la mater vers 9h tout sourire à l’idée que j’allais accoucher, on était en tenue de plage et tongs donc c’était drôle. Une sage-femme m’examine et m’explique que le col reste plutôt postérieur mais ouvert à 1 doigt, ce qui explique les saignements, mais c’est encore trop juste pour dire si le travail a commencé donc je passe une écho, un monito et je rentre un peu déçue. Mais avec un petit espoir quand même car la SF m’a expliqué que le travail pouvait s’arrêter dans la journée mais également continuer et dans ce cas je risquais de revenir très vite.

vers 13h : Les contractions deviennent plus douloureuses. Mon copain devait s’absenter jusqu’à environ 15h30, je lui donne le feu vert pour partir… Mais dès son départ je regrette d’être seule ! Je ne gère absolument plus rien ! La douleur me provoque des vomissements, les contractions sont rapprochées et impossible de trouver une position antalgique, encore moins de tenir debout..

Vers 16h : Mon copain rentre enfin. J’ai pris mon courage à deux mains pour me rendre en courant, entre 2 contractions, à la voiture !! On arrive à la mater, mais cette fois-ci je n’avais plus du tout le sourire. On retrouve la même sage-femme qui était toute contente, et vu ma tête, elle a dû vite comprendre que c’était la bonne ! Elle m’examine j’étais presque à 2 doigts donc je suis gardée !!! hourra ! J’étais trop contente mais en même temps un peu perplexe car j’ai douillé plusieurs heures pour gagner un tout petit doigt de rien du tout (oui car le matin j’étais à un doigt déjà). On me fait passer un monito à nouveau.

17h00/17h15 : On me propose d’aller marcher dans l’hôpital mais je suis incapable de rester debout donc je vais vite en salle physiologique. J’ai eu beaucoup de chance car il n’y avait eu que 2 accouchements le 15 et j’étais la première pour le 16 donc j’ai pu accéder à cette salle, qui est normalement réservée aux femmes accouchant sans peri. On m’installe et m’explique comment utiliser les ballons, les cordes de la salle, la sage femme me dit que mon col sera examiné à nouveau vers 18h30 et elle repart aux urgences.

18h45 : Pas de nouvelle de la sage-femme donc je décide de sonner car j’avais vraiment trop trop mal, une sage-femme arrive pour examiner le col : je suis toujours à 2, mais je souffre vraiment beaucoup trop. Quand elle m’annonce que rien a bougé je la supplie de faire quelque chose… Elle me propose de la morphine mais je refuse car je sais très bien que le bébé en reçoit, alors il reste le bain mais hors de question que je me mette toute nue ! On me cale sur le lit pour un monito durant 30 min et à la fin je fini par accepté le bain. juste avant on examine à nouveau mon col : 2.5cm donc il y a un léger changement, je reprend espoir. Et à partir de 3 j’ai le droit à la péri donc on y est presque.

19h30 : je suis dans le bain et vraiment je me sens soulagée, je retrouve les sensations que j’avais en début d’après-midi donc c’était gérable. Franchement lorsqu’on peut le faire, un bain est vraiment bénéfique.

20h15 : Je ne tiens plus dans le bain, je souffre trop à nouveau et avec la chaleur de l’eau je commence à tourner de l’œil, ca tombe bien l’équipe de nuit venait pour se présenter, elles m’aident à sortir du bien et je m’étale comme une loque sur le lit pour un nouveau monitoring, les contractions sont tellement douloureuses que je suis incapable de respirer. J’ai une SF qui me tient une main, mon chéri l’autre, l’étudiante au bout du lit et tout le monde faisait les exercices de respirations avec moi, un gros sketch ! Mais j’ai des contractions en continue donc zéro repos et c’est vraiment le plus insupportable, je ne peux jamais souffler ou reprendre mes esprits. Et clairement à ce moment là fallait plus me parler, il n’y avait que des insultes qui sortaient de ma bouche et je rêvais d’être assommée !  A la fin du monitoring on regarde mon col et miracle je suis à presque 5 !!! C’est à dire que j’ai enfin le droit à la péridural, j’en ai fait un malaise de soulagement, je suis donc amenée en salle de naissance.

21h30 : L’anesthésiste arrive pour la pose de la péridurale donc mon chéri est mis à la porte. Et j’ai bien cru qu’elle n’allait jamais être posée tellement j’étais une mauvaise élève. Je devais prévenir lorsque j’avais une contraction… sauf que j’en avais tout le temps donc impossible de piquer, au moment ou elles devenaient moins douloureuses je m’évanouissais à moitié dans le décolleté de l’étudiante qui était face à moi pour me tenir les mains et quand je retrouvais mes esprits j’avais des crampes aux cuisses à force d’être tendue donc c’était compliqué de garder le dos rond ! la totale ! Mais l’anesthésiste a fini par réussir et m’a mis une dose direct en attendant la pose de la perfusion par l’infirmier anesthésiste. C’est incroyable mais j’ai tout de suite été soulagée. Quand on m’a demandé d’évaluer ma douleur sur 10 j’étais à 6 donc vraiment c’est magique (sachant qu’avant je devais être à 20/10), mais on m’a dit que c’était encore bien trop et que d’ici 20 min maxi je serais presque à zéro. En tout cas on fait des tonnes de cette péridurale mais on ne voit jamais l’aiguille car tout se passe dans notre dos (je connais bien car je travaille dans le médical et l’aiguille est loin d’être aussi grosse que ce que l’on dit), effectivement on sent un gros pincement quand on pique, mais c’est tellement rien à côté d’une contraction !

22h00 : l’infirmier anesthésiste est passé, la péridurale est en place et effectivement la douleur est à zero ! J’étais complètement soulagée. J’étais d’ailleurs tellement détendue que mon corps relâchait complètement la pression et je tremblais de tous mes muscles, impossible de contrôler ses tremblements durant un long moment. Les sage-femmes ont contrôlé le col : 6cm ! Elles m’ont expliqué que maintenant se serait assez long et que je pouvais en profiter pour me reposer… Bien évidement je trouvais plus intéressant de textoter aux proches et de geeker sur Instagram :). Mon chéri en a profiter pour rentrer manger et récupérer la valise et mon coussin d’allaitement à la maison.

23h00 : mon copain revient et mon col est à nouveau contrôlé, je suis à 8cm et je perd les eaux sur la tronche de la SF qui vérifiait le col, trop élégant ! Je commence à faire un tout petit peu de fièvre mais rien de préoccupant.

le Vendredi 16 Juin :

00h30 : je suis a dilatation complète, 10 cm ! On m’installe donc dans une position hyper glamour : sur le coté avec une jambe en l’air pour permettre au bébé de descendre dans le bassin, et je dois rester comme ça durant 2 heures. Je n’ai pas mal mais je sens bien le bébé descendre. Le monito se met en alerte, le cœur du bébé accélère et ma tension baisse. Ma fièvre est bien montée donc la sage-femme décide d’accélérer le travail, on me pose du paracétamol pour la fièvre et de l’ocytocine pour provoquer plus de contractions. Mais à par ma fièvre (qui est sans doute dû au travail), tout revient à la normale très vite.

01h45 : on s’installe pour les poussées.

01h59 : Après 4 poussées, on m’a demandé de tendre les bras et de l’attraper, elle était là, si petite et si paisible. J’ai toujours pensé qu’un nouveau né hurlait non-stop après la naissance, mais non. Elle a crier un coup une fois dehors puis elle restait calme à nous regarder. Je pleurais tellement que j’étais incapable de prononcer son nom à l’auxiliaire. Papa a coupé le cordon et nous sommes resté tous les 3 dans notre bulle, j’en avais plus rien à faire de ce qui se passait entre mes jambes.

On m’a expliqué qu’il y avait un soucis avec mon placenta, il n’est pas sorti et ils ont eu du mal à tout récupérer donc j’ai perdu beaucoup de sang mais c’était le dernier de mes soucis. J’ai eu une légère déchirure donc quelques points de suture.

Avant de monter en chambre la sage-femme vérifie tout et me dit « regardez votre ventre est déjà presque plat », je sais qu’elle a dit ca pour me faire plaisir et comprendre que j’allais vite m’en remettre…. mais sur le coup je me suis dis « oui je suis vide, apres 9 mois je me retrouve seule » et l’espace d’un instant j’étais nostalgique. Mais effectivement ensuite j’étais très contente de voir que je n’aurais bientôt plus de trace de la grossesse.

4h30 : Après un malaise j’arrive en chambre, vraiment épuisée mais impossible de fermer un œil, je suis encore trop euphorique.

j’ai gardé les détails moins glamour bien évidement mais vous avez les grosses lignes. J’ai essayé au mieux de vous expliquer le déroulement, la partie médicale et mon ressentie tout en gardant mon intimité et notre jardin secret ! C’est compliqué de condenser 17h de travail en quelques lignes, et en même temps c’est difficile de ne pas trop en dévoiler.  Je ne vous aies pas caché que j’ai vraiment morflé avant la péridurale, et j’ai été traumatisée durant plusieurs jours, à la mater je criais haut et fort que pour un second se sera l’adoption 😂. Mais finalement on se dit que cette souffrance vaut largement le coup d’être vécue :). Et je vous rassure j’ai eu un travail vraiment compliqué d’après les sages-femmes, donc tout le monde ne souffrent pas autant le martyr. Je n’ai pas eu d’episio, ni d’instrument donc j’ai évité mes pires cauchemars Lol. Et j’ai maintenant très hâte de revivre ça un jour !

 

 

Mes petits bonheurs du quotidien

voici un article, qui j’espère, vous donnera un peu le sourire, ou bien vous transmettra un peu de ma bonne humeur.

Je suis une personne très positive, et je m’efforce encore plus de l’être depuis que j’ai Eléonore dans ma vie. Il en faut quand même beaucoup pour me voir fondre en larmes ou m’effondrer d’épuisement ! Même dans une journée archi pourri il y a forcément un peu de positif, enfin c’est ce que je pense. C’est parfois des choses toutes simples ou des choses auxquels beaucoup de personnes ne prête pas forcément attention ! Je voulais vous partager les choses qui me donnent la pêche dans mon quotidien, des petites choses anodines mais qui me font sourire !

Voici la petites liste des choses qui me donne le sourire au quotidien :

1- depuis quelques mois ma motivations pour sortir du lit c’est d’entendre mon petit chat babiller dans sa chambre. Elle a 4 mois et pourtant c’est toujours avec autant d’entrain que je me précipite dans sa chambre au moindre petit son ! Même épuisée, c’est avec plaisir que je vais la chercher dans son lit.

2- forcément elle suit la raison numéro 1 mais c’est de préparer Eléonore et de lui choisir sa petite tenue, de la voir sourire et rigoler en l’habillant.

3- une fois que mademoiselle a mangé, j’aime prendre mon temps pour le petit déjeuner. J’ai toujours aimer ça et c’est le repas que je préfère dans la journée. Quand je travaille et commence à 6h45, je prend toujours au moins 20 min pour mon petit dej’, j’en profite pour flâner sur les réseaux sociaux en même temps. Je suis incapable de m’en passer, et même si je brunch j’en prend un 🙊.

4- choisir ma tenue et me préparer ! Étudiante je prenais même le temps de choisir ma tenue la veille (mais j’avoue ne plus avoir le courage maintenant de le faire le soir 🙊). J’ai perdu se plaisir durant ma grossesse car je ne rentrais plus dans rien, mais depuis plusieurs semaines je retrouve le plaisir.

5- les petits chocolats qui accompagnement mon thé après le déjeuner ! C’est mon petit plaisirs de toujours (enfin sauf quand je déjeune au travail mais c’est très rare, en général je mange quand je rentre de ma journée vers 15h ou avant de la commencer vers 12h30).

6- voir ma fille sourire. Il n’y a rien de plus plaisant je crois. Et voir mon Marley tout heureux quand on arrive dans le salon le matin ou qu’on rentre de quelque part.

7- une bonne douche bien chaude et bien relaxante ! Si seulement je n’avais pas la facture d’eau à payer je pourrais rester des heures dessous !!! Bon j’avoue je reste facilement une bonne demi-heure à chaque fois 😂. Quand je vivais chez mes parents, j’entendais régulièrement tambouriner à la porte de la salle de bain car la douche était trop longue et quand j’en sortais je mettais un brouillard de buée sans toute la maison 👌.

7- le plaisir de se poser dans le canapé le soir après la journée et de se faire un plateau repas devant la télé ! J’aime mangé des choses simples le soir en semaine donc sans trop de préparation et j’adore ce moment où je dîne devant le film ou une série  trankilou !

8- aller au lit assez tôt et se caler confortablement dans la couette et l’oreiller pour lire une petite demi heure ! Et entendre la pluie tomber dehors c’est le bonus 🙊.

Voila les 8 petites choses qui rendent mon quotidien toujours agréable, les 8 petites choses qui me donnent le sourire même si ma journée à été stressante ou c’est mal passée.

Mais comme je suis encore un gros bébé dans ma tête je m’extasie de tout dans la vie, en ce moment je suis en transe à l’idée de voir Noël se rapprocher et de pouvoir décorer la maison et faire le sapin !!! J’aime chaque changement de saison, mais la période de Noël est le moment de l’année que j’aime le plus !!!

Ce n’est plus un secret pour personne mais j’ai une passion pour la bouffe ! Donc rien ne peut me rendre plus heureuse que de prendre un gouter avec les copines (et babynette maintenant), ou de faire une sortie resto en amoureux (ou entre copines aussi d’ailleurs). J’adore faire de la pâtisserie, même si je ne prend pas assez le temps de le faire !

Et comme tout le monde je suis toute excitée à l’idée de partir en week-end, de faire une sortie shopping, de préparer et partir en voyage ! Je suis une personne très active (enfin c’est ce qu’on me dit), je déteste rester une journée chez moi, j’ai tout le temps la bougeotte donc j’adore partir en balade au bord de mer ou juste me dégourdir les jambes au centre ville. J’ai toujours adoré voyager, mais avec un bébé l’envie est encore plus présente, lui faire découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles cultures sera un gros kiffff !!!!

3f225621c877d998a18a10982d4ea33d

Attention, j’ai aussi des petits coups de mou ! Mais je fais en sorte de vite mettre mes pensées négatives dans un coin de ma tête et de les faire disparaître ! Et si vraiment un jour j’ai un raz de marée de négatif ou que j’apprend une très mauvaise nouvelle ben je pleure un bon coup pour évacuer et tout de suite tout va mieux :). Mais je pense aussi que de devenir maman m’a aidé a relativiser sur beaucoup de choses, les problèmes qui me prenaient la tête avant me semblent tellement futiles et il en faut beaucoup pour m’atteindre.

Le petit monde d’Eléonore

Vous avez été nombreuses à me demander des photos de la chambre d’Eléonore. Au départ je ne savais pas trop si je souhaitais montrer son petit monde sur internet car je trouve que c’est privé, et je ne voulais pas exposer mon chez moi… Puis j’ai réfléchi et je me suis dit que montrer une chambre de bébé n’était pas du voyeurisme et pouvait peut-être en inspirer certaines. J’aimais beaucoup regarder des photos de babyroom sur internet lorsque j’étais enceinte donc je me lance. Je profite de cette article pour vous montrer également les produits que j’utilise pour ses soins et mes produits fétiches.

Sa chambre :

Vous allez surement être déçues car sa chambre est vraiment très simple, je ne voulais pas de meubles imposants car la pièce est assez petite ni de meubles qui fassent trop « bébé ». Il faut savoir que je déteste les meubles avec des couleurs ou des dessins, je trouve ça « cucul » et puis arrivé à un certaine âge les boutons de meubles en forme de nounours, fleurs ou étoiles, ainsi que les dessins sur les façades, ça ne le fait plus, et on s’en lasse vite. De même pour les vêtements, gigoteuses et tours de lit du même esprit, à mes yeux les  imprimés avec des personnages, des mickeys et des nounours c’est archi kitch, donc les matières et les motifs que j’ai pris sont très sobres. Bien évidement cela n’est que mon simple avis.

Au départ la seconde chambre que nous avions dans l’appartement était notre pièce « fourre tout », il y avait un bordel monstre : une honte ! Elle devait nous servir pour faire un dressing, donc lorsque nous avons appris pour ma grossesse nous avons du revoir notre dressing à la baisse. Mais nous avons quand même décidé de garder une partie dressing dans sa chambre, que nous avons réussi a intégrer dans la décoration.

Quand on appris que babychou était une fille, j’avais crié haut et fort que je ne voulais pas de chambre rose ! je pensais plutôt à du vert d’eau, du gris et du blanc, mais finalement la tentation était trop forte donc j’ai mis du rose partout !!! J’ai donc choisi un rose doux et du blanc, avec des touches de flamands roses, je suis archi fan de ces petites bêtes donc impossible de ne pas en mettre dans sa chambre ! J’ai adoré créer son petit univers, même si parfois j’avais peur d’y mettre trop de choses, de roses différents et que sa chambre fasse bariolée, mais je suis satisfaite du résultat.

Les meubles :

  • La table à langer : elle vient de chez Ikea et je l’adore ! Quand j’imaginais la chambre de ma babynette, c’était exactement cette table que j’avais en tête. Elle a un côté « retro » qui la rend chic je trouve, et elle super pratique et grande.DSC02064
  • Son petit lit : Il vient également de chez Ikea. Au départ je voulais un lit blanc, mais finalement celui la me plais bien. Alors plus simple tu meurs, mais c’est ce que j’aime, il ne fais pas masse dans la pièce et suffit amplement à ma petite crevette (bon après il y a un beau lit bébé blanc chez ma maman mais la flemme de faire le changement et finalement j’ai peur qu’un lit blanc fasse too much de blanc dans la pièce).DSC02065
  • La commode : Elle vient également de chez Ikea mais pas du rayon enfants. Je voulais vraiment une commode qui aille aussi bien dans une chambre bébé, qu’une chambre d’ado ou d’adulte. Je ne voulais pas d’armoire car c’était trop imposant pour sa chambre et je trouve qu’une commode est plus pratique pour ranger des habits de bébé… Mais vu son dressing la commode ne va bientôt plus suffire…DSC02042

La décoration :

La décoration de sa chambre n’est pas encore tout à fait au point, j’attend encore quelques éléments de déco et je pensais rajouter une étagère.

DSC02041

  • Le mobile : il vient d’un petit e-shop que j’ai trouvé en farfouillant sur Instagram à la recherche du mobile parfait. C’est « pouce et lina ». Je voulais absolument un mobile original, donc sur le site je n’avais que l’embarras du choix. Il y a plein de modèles et de musiques différentes. Après avoir longtemps hésité, j’ai craqué sur le modèle flamand rose (forcément !) et pour la musique j’ai pris Harry Potter, et Eléonore adore cette musique.DSC02044
  • Le tour de lit : là aussi j’ai eu énormément de mal à trouver ce que je voulais vraiment ! J’avais quelque chose de précis en tête et à chaque fois quelque chose ne convenait pas : soit trop kitch, trop coloré, pas le bon rose ou alors trop cher (car oui, mettre 100 euros dans un tour de lit non merci). Finalement j’ai réussi à trouver un modèle qui me convienne chez « Bouchara » et même la gigoteuse qui va avec.DSC02068
  • Les petites panières de la table à langer : La petite et la grande avec le nœud viennent de chez « maison du monde ». Celle du milieu de chez « Bouchara ».DSC02047
  • La guirlande posée sur la table à langer : Elle vient de chez « maison du monde » et elle nous a vraiment beaucoup servie. Lorsqu’ Eléonore ne faisait pas encore ses nuits on allumait cette petite guirlande pour la changer plutôt que d’allumer une grosse lumière abrutissante.
  • DSC02046
  • Le Lapin Miffy : cette lampe c’est la pièce déco que l’on préfère dans sa chambre. Quand j’ai su que j’étais enceinte, je savais direct que je voulais cette lampe ! On peut varier l’intensité de la lumière donc c’est top.
  • Son premier doudou : il est posé sur sa commode et il vient du célèbre magasin de jouets de Londres, « Hamley’s ». Il est symbolique car c’est mon papa et mon chéri qui l’ont rapporté de leur séjour à Londres en janvier dernier (voyage auquel je devais participer mais j’étais trop malade avec la grossesse).DSC02058 (2)
  • Son mur de cadres : j’ai mis beaucoup de temps à trouver les cartes que je voulais, les cartes viennent du site « les fleurs » ou alors d’une petite boutique de ma ville. Pour le tricotin avec son prénom je l’ai pris avec une petite créatrice « little brioche » et il est vraiment très bien fait ! Les autres cadres de sa chambre viennent de chez maison du monde.DSC02060
  • Les valises : elles viennent de chez « maison du monde » et « bouchara » et sont vraiment très pratiques pour ranger son petit bazard.DSC02089

Mes indispensables pour bébé.

  • Les tétines : Quand elle chouine on met le bouchon et direct on est tranquille ! j’ai mis un moment avant de céder (env 1 mois) et de lui en donner une car j’était pleine de principes !
  • Sa poupée russe musicale : quand elle crise on lui met la musique et elle se calme tout de suite. En plus cette poupée est une création française faite à la main donc je recommande cette marque : « Barnabé aime le café ». et les musiques sont vraiment top, nous on a pris « Yellow submarine » des Beatles.
  • Les langes : On en a jamais assez, ils servent vraiment pour tout ! Pour protéger bébé du soleil quand il est en poussette, pour essuyer la bave, les moustaches après le bib ect… J’en ai toujours un dans mon sac à main.
  • Le nid d’ange : Je ne l’utilisais pas cet été car il faisait trop chaud mais les températures baissent et je ne m’en passe plus. Je le met dans la nacelle ou le cosy quand on part en vadrouille et sinon quand elle joue dans son parc je la met dedans pour qu’elle joue bien au chaud.
  • Le porte bébé : A toutes les mamans vadrouilleuses : vous ne pouvez pas passer à côté !!!! Franchement j’en suis hyper satisfaite, pour sortir le chien c’est tellement pratique ! Car franchement la poussette d’une main et le chien dans l’autre c’est vite dangereux je trouve !!!! Et puis pour les grandes marches qui sortent des beaux sentiers (les chemins boueux en forêt par exemple ou le sable à la mer) où c’est impossible de rouler en poussette, le porte bébé sauve bien des promenades lol. Je l’utilise presque tous les jours et en plus il permet d’endormir bébé.

Voilà je pense avoir fait le tour de mes objets indispensables, ceux que j’ai mentionné me servent quotidiennement, et j’aurais du mal à m’en passer je pense. Bien évidement je n’ai pas répertorié les indispensables que tout le monde a à la maison, comme les couches, les biberons, la poussette, le tapis d’éveil, les doudous ect… car tout le monde les utilisent obligatoirement (enfin j’espère car vivre avec un bébé sans avoir de couches cela relève de l’exploit !).

Les produits de soins

j’utilise très peu de choses, j’ai trop peur qu’elle fasse des réactions allergiques, en plus elle a la peau qui rougit assez facilement.

DSC02052

  • Pour le change j’utilise tout simplement du liminent, c’est naturel donc je suis certaine que c’est sain et quand on est en vadrouille j’utilise des lingettes à l’huile d’olive donc naturelles aussi. Et pour le coton je le prend bio.
  • Pour les rougeurs j’utilise 2 crèmes : le bepanthen, que j’utilise à mon travail donc je connais son efficacité ! Et « cicalfate » que ma sage-femme m’a conseillé et qui marche vraiment très bien.
  • Pour le gel douche et l’eau nettoyante j’utilise ceux de la marque « uriage » et pour le moment aucune réaction. Les produits sentent très bon et la composition est plutôt clean.
  • Du serum phy : un indispensable de chez indispensable ! Je lave son nez et ses yeux avec tout le matins et je fais en plus des lavages dans la journée si je trouve qu’elle est prise (ma baby a un petit RGO donc souvent après le bib la sphère ORL est pleine donc besoin d’évacuer).

Et voila nous avons fait le tour des produits que j’utilise pour Eléonore. Il n’y a pas besoin d’énormément de choses enfaite. J’ai également une huile de massage que j’utilise de temps en temps.

J’espère que vous avez aimé cet article et qu’il aidera quelques futures mamans un peu perdues dans les achats (comme moi lorsque j’étais enceinte.). J’espère également qu’il pourra en inspirer certaines pour la décoration. Et surtout j’espère qu’avec cet article j’aurai réussi à intéresser des personnes ni enceinte, ni mamans 😘.

 

25 ans et toutes mes dents.

Le 07 octobre 1992 naissait la plus merveilleuse des bébés filles, cette babygirl a grandi pour devenir la femme extraordinaire que je suis aujourd’hui !!! haha je plaisante hein !

22264768_1538504002861961_823191412_n

ps : oui oui sur la photo c’est moi ! J’étais âgée de 6 mois… et je ne voudrais pas dire mais on sait de qui Eleonore tient son sourire hein ;). Bon niveau grosses joues et oreilles décollées je battais tout le reccords je crois 😂👌.

25 ans, soit 1/4 de siècle… ca me semble énorme dit de cette façon. Quand vous aviez 15 ans vous ne vous êtes jamais demandés comment serait votre vie dans 10 ans. Car moi si, j’avais trop trop hâte d’avoir 25 ans et d’être une adulte responsable !!! Et je n’imaginais absolument pas ma vie comme elle est aujourd’hui ^^. Je m’imaginais finissant mes études (de sage femme) ou encore étudiante en médecine dans mon petit appartement en colocation à Rennes. Un copain ? Je n’y pensais pas vraiment à cet âge, donc oui je devais m’imaginer en couple mais rien de très sérieux. Un chien ? ben il y avait Filou, mon petit York, mais monsieur vit sa petite vie de papy chien chez mes parents et je ne pensais pas avoir mon propre toutout.  Un bébé ? certainement pas  !

Car oui, je l’avais toujours dit haut et fort : pas d’enfant avant 25, voir même 30 ans ! Car je voulais profiter à fond des années de la 20taine pour voyager, sortir avec les copines, et profiter pour faire des activités sans prévoir des jours à l’avance ^^. Mais le destin en a décidé autrement ! Et je ne regrette pas le moins du monde, car si j’avais attendu pour un bébé je n’aurais pas eu Eléonore et ça n’aurait pas été pareil !!!! Et je me dis qu’à 30 ans on ne doit pas se remettre aussi bien, aussi vite d’une grossesse et de la fatigue des débuts 🙊.

Donc voila aujourd’hui j’ai 25 ans et absolument pas la vie que je m’étais imaginée, et pourtant ma petite vie je l’aime plus que tout !!!!! Je n’ai pas 50 000 copines mais celles que j’ai sont les meilleures !! j’ai une famille en or, prête a tout pour moi !! mon copain et ma petite fille sont parfaits à mes yeux ! Et sans oublier Marley : le plus bo goss des bouledogues ;). Alors oui, je n’ai pas fait de longues études, je ne suis pas médecin, pas populaire, ni la plus belle, mais je suis heureuse et c’est le principale non ?

Cette année mon anniversaire à un gout particulier ! Déjà car à 25 ans on est censé être et se sentir adulte… mais ce n’est pas mon cas ! J’ai toujours une âme d’enfant et je crois que mon horloge interne s’est arrêtée à mes 18 ans donc je ne réalise pas que j’approche ( à petits pas) de plus en plus de la 30taine. Et je fête mes 25 ans en tant que maman !!!!!! c’est dingue non  ?! Moi, Olivia, 5 ans dans ma tête, fan de Disney, qui dort avec un doudou : je suis maman !!!!!!!!!!!!!!!!! Même si Eléonore est là depuis plus de 3 mois, je ne réalise toujours pas que je suis SA maman (j’ai d’ailleurs du mal à le dire). Donc pour la première fois de ma vie je fête mon anniversaire en tant que maman (et bonjour le petit coup de vieux quand même !).

DSC02084

Comme on n’a pas 25 ans tous les jours je vous propose de dévoiler 25 petites choses sur moi… dont certaines que vous connaissez surement déjà.

1- Je m’appelle Olivia ! (tout le monde le sait mais c’est la base !) et lilijolie c’est le surmon que me donnait ma maman petite, donc je l’ai repris pour les réseaux (non ce n’est pas par prétention 😂).

2- Je suis infirmière depuis un peu plus de 4 ans ! J’adore mon travail, mais mon rêve est, et restera toujours de devenir sage-femme… Alors un jour peut être, mais je sais bien que je suis incapable de réussir la première année de médecine, donc je resterais une frustrée de ce rêve là !

3- Je suis en couple, depuis bientôt 7 ans (on fêtera nos 7 ans le 08/01/2018).

4- Petite je voulais devenir Astronaute ou Vulcanologue… Oui on est très loin des classiques maitresses, coiffeuses ou princesses qui font rêver les petites filles saines d’esprits !

5- J’ai un talent ! Celui de m’afficher ! Je ne me rend même plus compte quand une honte me tombe dessus tellement c’est fréquent, je suis blindée !

6- En première et terminale je vivais chez ma grand-mère en colocation avec une copine ! C’était le pied complet ! Non seulement on était loin de nos parents en semaine (enfin 1 heure de train donc pas non plus l’exile), mais ma grand mère nous laissait tout faire !

7- Je me suis bien calmée, mais de 18 à 22 ans j’étais une grosse fêtarde ! j’allais tous les samedis en boite, et pendant les vacances j’y allais également le mercredi. Et je peux vous dire qu’avec ma meilleure amie on était connue du milieu de la nuit, on aura fait les 400 coups en boite, des soirées de folie que je ne suis pas prête d’oublier… mais ce soir on revient en force et vous n’êtes pas prêt 😂👌.

8 – Petite j’avais honte de mes origines bretonnes, je trouvais que c’était super plouc ! Maintenant j’en suis fière et je me rend compte de la chance que j’ai de vivre dans une région avec une culture aussi forte.

9 – Plus gourmande tu meurs ! Je suis incapable de me passer de chocolat plus de 24 heures ! Et je résiste que rarement à un gâteau.

10- J’adore les animaux et je suis incapable de vivre sans. Dans mon petit appartement étudiant j’avais un hamster (enfin j’en ai eu 2 : Souris et Pamela).

11- J’adore les voyages !!! Je ne connais pas tout le monde dans l’monde, mais j’ai eu la chance de parcourir pas mal de pays/région du monde ! et c’est pas finiiiiiiiii ! Du haut de mon petit mètre 63 j’ai fait : l’Espagne 2 fois (mais je déteste ce pays tout comme j’ai detesté apprendre l’espagnol), 4 fois l’Italie, 2 fois le Maroc, l’Irlande, la Suisse, la Guadeloupe, la Grèce, la République Tchèque, le Brésil, Les USA (pour New-York), une bonne partie de la France, et une bonne 15zaine de fois l’Angleterre.

12 – Je suis archi fan de l’Angleterre ! J’aime leur culture, leur gentillesse, leur politesse, leur façon de vivre, leur attachement à leur pays, mais surtout leur côté un peu décalé ! Je vais presque tous les ans à Londres et je ne m’en lasserais jamais, surtout durant la période de Noël ! Londres à Noël c’est vraiment magique !

13 – Je ne suis pas une grande sportive mais j’adore courir et surtout j’adore les sports de glisse ! Sans vouloir me vanter, je suis très forte en ski : j’ai fait 15 ans de ski, jusqu’au niveau compet, donc j’avais passé toutes les étoiles et médailles. Je me suis essayée au surf également.

14 – je suis hyper radine avec la bouffe ! Je déteste qu’on pique dans mon assiette. Quand j’achète des trucs pour moi aux courses ou des trucs que mon chéri ne mange pas particulièrement, je déteste quand il pioche dans « mon » stock.

15 – Je déteste faire la grasse mat’ ! Je ne dors jamais très tard… J’ai l’impression de perdre mon temps si je passe la matinée dans mon lit… et pourtant parfois j’en aurais bien besoin

16 – J’ai toujours secrètement ( ou non d’ailleurs) rêvé d’avoir une petite fille un jour. Et j’espère avoir la chance d’avoir la même relation mère-fille que j’ai avec ma maman.

17 – Je déteste la viande rouge depuis toute petite, et tant mieux car quand je vois comment sont maltraités les animaux en abattoir je m’en passe très bien ! Bon j’avoue que je mange toujours un peu de viande (du poulet, jambon, et parfois des steaks haché archi cuits dans des burgers).

18 – J’ai perdu plus de 20 kilos après ma première année d’étude… mais j’en avais pris 15 !!! Je n’en parle presque jamais car j’ai honte.

19 – Je suis une personne très positive. Même dans les pires moments de ma vie j’ai réussi à trouver du positif ! Bon ok, j’avoue, les premières heures de mon accouchement (avant la péridurale enfaite) j’avais vraiment beaucoup de mal à trouver du positif… j’avais l’impression d’être entre les mains de la gestapo et de n’avoir rien à avouer pour que ça s’arrête 😂, mais on va dire que c’est l’exception qui confirme la règle 🙊.

20 – J’ai du mal à regarder les gens dans les yeux, je trouve ça gênant et oppressant.

21 – J’ai un gros toc : j’ai toujours peur d’avoir oublié de fermer ma voiture ou d’avoir bien serré le frein à main. Donc je vérifie régulièrement plusieurs fois et je peux même revenir sur mes pas si j’ai un doute ! Et ca marche aussi avec la porte de chez moi. Je sais que tu vas rire en lisant ça Laurane 😉.

22 – Je ne suis absolument pas romantique ! Et je déteste voir sur les réseaux des photos de couples en train de s’embrasser et des déclarations d’amour à l’eau de rose de 10 000 mots… Vivons heureux, vivons caché non ?  Bien évidement j’adore recevoir des fleurs, des cadeaux et des surprises, comme beaucoup j’aime aller au resto pour la St Valentin mais c’est tout ! Même devant nos familles et nos amis ont reste très discret… si un jour je fais une déclaration de folie à mon mec via insta je pense qu’il va me demander si j’ai de la fièvre 😂.

23 – Je suis accros à Disney, j’y suis allée 16 ou 17 fois et je ne m’en lasse toujours pas. J’ai trop hâte d’y emmener ma fille dans quelques années.

24 – J’adore les films d’horreur ! J’adore avoir peur ! Et pourtant après avoir vu un film d’horreur je le regrette toujours car je ne peux pas dormir !

25 – L’une de mes plus grandes peurs sur terre (après les araignées) est de perdre ma valise dans un aéroport ! À tel point que je ne monte pas dans l’avion si l’hôtesse n’a pas checké mon billet et confirmé que mon bagage est à bord… et parfois ça prend du temps. Une fois ma correspondance était très courte et j’avais un avion tout petit, le type n’arrivait pas à voir car les bagages n’étaient pas tous chargés donc il m’a dit directement d’aller voir avec les mecs qui chargeaient… j’ai du tellement le saouler !

Maintenant vous en savez un peu plus sur moi :). Ce ne sont pas forcément des choses très personnelles mais ces 25 petites choses font parties de moi :). J’espère que vous avez aimé cet article.

Paris avec ma maman

Le week-end dernier (24 et 25 septembre) je suis partie à Paris avec ma maman ! On attendait ce week-end depuis des semaines (voir même on en parle depuis plusieurs mois) et il est déjà derrière nous 😭.

IMG_8940

Il faut savoir qu’avec ma maman on adore se faire une grosse virée shopping ensemble dans une ville qui change de la notre, on appelle ça « notre shopping de rentrée ». En général on passe la journée à Rennes ou Nantes mais tous les 2/3 ans on se fait vraiment plaisir et on passe plusieurs jours à Paris… et c’est no limit niveau shopping et restaurants 👌. Cette année, avec l’arrivée d’Eléonore on a failli annuler nos plans… et finalement j’ai réussi à me détacher de mon bébé le temps d’un week-end, c’était dure mais qu’est ce que ça fait du bien 🙊. Du coup cette année, j’ai fait beaucoup plus de shopping pour elle que pour moi 😅.

Le samedi :

nous sommes parties en avion de Quimper. Le décollage était à 8h25 et nous avons atteri à Paris à 9h35. Le temps de quitter l’aéroport et d’arriver à notre hôtel il était presque 11h. Une fois débarrassé des valises nous nous sommes dirigées vers les grands magasins pour du baby shopping : j’ai complètement craqué mon slip chez Jacadi (mais bon la boutique de ma ville a fermé il y a peu et c’est clairement l’une de mes marques préférées pour bébé). Nous nous sommes ensuite dirigées vers opéra et nous avons déjeuné au café de la paix. Avec ma maman on a plusieurs petits rituels quand on va à Paris et le passage au café de la paix en fait partie, que ce soit pour un verre ou pour déjeuner 😊. Après avoir bien mangé nous avons repris notre chemin vers le marais avec un arrêt au Palais Royal car je voulais absolument faire des photos sur les colonnes de buren… un fiasco !!! Ma mere n’a jamais réussi à bien cadrer et il y avait des petits à courir dans tout les sens autour de moi 😂, donc on est repartie toutes les deux de mauvais poils 👌. Une fois dans le marais on a attaqué le shopping, mais pour nous cette fois ! Enfin non juste un petit arrêt dans une boutique pour enfants trop trop choupinette et forcément j’ai craqué pour une poupée russe musicale et un lange 🙊. Ensuite j’ai craqué chez bobies (leurs chaussures sont juste trop parfaites), chez bash, chez Starbucks (car je collectionne les tasses des villes donc il me fallait Paris !), chez l’atelier d’amaya et ma maman a craqué chez ikks. Apres cette grosse journée shopping nous sommes vite rentrées à l’hôtel en passant par notre dame (notre hôtel était quartier st Michel donc à moins d’un kilomètre de la cathédrale) et nous nous sommes vite préparées Car une chouette soirée nous attendait.

 

Le soir nous avons dîné au ciel de Paris ! C’est le restaurant situé au 56ieme étage de la Tour montparnasse… j’y étais allée il y a 3 ans (ou 4 je ne sais plus vraiment 🙊) avec mon cheri pour Noël et on avait adoré, donc j’ai décidé d’y amener ma maman pour son anniversaire (alors son anniversaire était en Mai, mais à ce moment là je devais rester alitée à cause de la menace d’accouchement prématuré donc nous n’avions rien fait 😔). Et elle a été ravie de son cadeau, non seulement la vue est absolument magique, mais en plus on y mange vraiment très bien ! Une soirée vraiment magique !

 

La fin d’une belle journée bien remplie et entre l’avion, le réveil aux aurores et les 20 km de marche je peux vous dire qu’on en avait plein les pattes quand on est rentré à l’hôtel 😂🙊.

 

Le dimanche :

le matin nous avons petit déjeuner au Starbucks à côté de l’hôtel et nous nous sommes tranquillement dirigées vers le musée d’Orsay. Je n’avais encore jamais fais ce musée mais j’ai adoré, il est grand, silencieux et contrairement au Louvre on ne se sent pas dans une fourmilière ! On peut circuler tranquillement sans être bousculé ! C’est assez drôle de voir les chinois dans un musée… ils prennent tout en photos mais ne regarde même pas la toile, enfin si mais juste à travers l’écran de l’appareil 😂👌.

 

Après notre visite nous nous sommes baladées dans le jardin des tulleries et sur les champs (histoire de faire un tour chez zara… et j’ai craqué pour babynette 😅), puis nous nous sommes rendues Rue de Rivoli pour bruncher chez Angelina ! Un autre de nos rituels, on adore y aller pour le gouter ou le dejeuner. Je vous l’accorde, ce n’est pas dans le budget de tout le monde, mais c’est incroyablement bon ! Franchement je vous conseille cette adresse si vous venez sur Paris… leurs gâteaux sont dans mon top 3 des pâtisseries de Paris et leur chocolat chaud est à tomber !!!! Après ce bon brunch nous sommes allées avenue Montaigne pour du shopping de luxe ! Pour mes 25 ans mes parents m’offrent le sac de mon choix donc je suis allée essayer le « faye » de Chloé, le mini « sac de jour » de saint Laurent, un balanciaga, le speedy et les nouveaux modèles de chez Louis Vuitton. Finalement mon choix s’est arrêté chez Louis Vuitton, je connais déjà la maison car j’ai un premier sac et un porte monnaie de chez eux, donc je sais que je le porterai et facilement ! Le Chloé était sublime mais je sais qu’il serait resté au placard car il ne me correspondait pas vraiment, et pour moi le speedy est un classique qu’on se doit d’avoir dans sa garde de robe et que j’avais regretté de ne pas avoir pris avant ! Après cette séance shopping dans toutes ces boutiques sublimes et calmes on a été prendre un petit gouter au Starbucks avec Marine, une instacopine que je rencontrais pour la première fois 😍, c’était court mais très chouette (vous la connaissez surement c’est missudette) et ensuite nous sommes rentrées doucement récupérer nos valises à l’hôtel et prendre le RER pour regagner l’aéroport ! Je voulais faire du shopping à l’aéroport car il y a un Victoria secret mais après avoir fait à nouveau 20km de marche, je n’avais qu’une envie : me poser et comater jusqu’à l’embarquement. À 22h j’avais retrouvé la pluie bretonne et mon chez moi 😊.

 

Voila le résumé d’un week end court mais intense à Paris. Je suis à peine rentrée que je pense deja à y retourner ! J’ai très envie d’y aller avec Eléonore vers la fin de l’année pour lui faire découvrir les illuminations et les marchés de Noël et j’ai également envie d’y aller avec ma meilleure amie pour se refaire un Week end fille comme l’année dernière avec sortie sur rooftop, bonne adresse de brunch et shopping en folie (et pourquoi pas Disney), donc oui, quand il s’agit de Paris, je suis toujours prête à partir :).

l’été 2017, un été pas comme les autres.

Un été de plus qui touche à sa fin. Un été complet sans bouger de ma jolie Bretagne, un été complet sans mettre un pied au travail (chose qui n’était plus arrivée depuis mon diplôme, en juillet 2013), un été plein de nouveautés et surtout un été complet à chouchouter et profiter d’une babynette fraîchement débarquée :).

Je crois que c’est la première fois de ma vie (oui oui carrément ), que je ne pars pas en vacances durant l’été… Alors oui, voir des photos de voyages sur instagram m’a vendu du rêve, mais j’étais bien trop occupée pour être envieuse des vacances des autres 🙊. Je ne suis pas partie et pourtant je viens de passer les meilleurs vacances de ma vie !!!! Tellement que l’idée de reprendre et de quitter cette babynette m’angoisse au plus haut point… mais bon il faut bien reprendre un jour ! Heureusement j’ai encore un peu de temps 😊.

Mon été 2017 ne va surement pas vous faire rêver, mais je décide quand même de le partager avec vous 😇. Bon j’ai de la chance de vivre dans une région touristique et avec la mer. Même sans partir on a l’impression d’être en vacances… Comme on le dit si bien sur instagram « je vis là où tu pars en vacances « , donc je ne vais pas me plaindre de ne pas être parti hein 😂. Malheureusement cet été la météo fut un peu capricieuse par chez moi… un coup beau et chaud et le lendemain gris et frais (voir pluie). Après je dois avouer que, même si la météo etait pénible pour faire bronzette, c’était idéal avec un nouveau né’ 😊.

LHCF5773

Le mois de juin. Le mois de la naissance… normalement elle devait arrivée en juillet mais mademoiselle etait trop pressée. J’ai passé mon mois de Mai alité à rêver de cette naissance… puis finalement, comme j’avais le droit de reprendre une vie normale en juin, je n’étais plus si pressée ; je voulais profiter à fond de nos derniers moments à 2 !!! Et on a bien profité, il a fait un temps de folie donc c’était plage à fond ! Mi juin (le 16), Éléonore est née, en pleine canicule (et là j’avoue que j’étais contente de ne pas subir ces chaleurs enceinte, même si j’étais un peu triste d’être enfermée à la maternité avec un temps pareil). Après la naissance et vu les fortes chaleurs nous en avons profité pour rester tranquillement prendre nos marques à l’appartement tous les 3, sans stress ni appréhension. Nous avions fait quelques balades et quelques rencontres mais la chaleur était vraiment difficilement supportable pour un nouveau né. Et j’ai vraiment apprécié qu’on reste dans notre petite bulle.

Puis le mois de Juillet est arrivée. Éléonore avait donc 2 semaines, on commençait à bien la connaître et même à différencier ses pleurs ! On pouvait vraiment plus en profiter !! Les nuits étaient toujours courtes au début du mois mais fin juillet tout commençait à s’arranger :). Malgré les nuits très courtes, voir certaines inexistantes, je refusais de rester enfermer à me reposer alors qu’on etait en plein été (bon du coup je l’ai souvent payé, je l’avoue 🙊). On était tout les jours en balade et on a énormément fêté sa naissance avec nos familles !!! Donc pour Eléonore le mois de juillet fut rempli de rencontre, de fêtes de famille, de restaurants, d’apéros, et de sorties avec les amis de papa et maman ! Je n’ai jamais été aussi proche de ma famille et de celle de mon cheri que depuis la naissance. Grâce à babynette nous nous sommes tous rapprochés. Mon chéri n’a pas travaillé en juin ni en juillet donc c’était parfait pour profiter ensemble et également pour se soutenir dans les moments plus difficiles (les nuits courtes et la fatigue qui les accompagne par exemple). Quand babynette a eu un mois (mi juillet), j’ai commencé à la prendre avec moi pour faire un peu les magasins (Ben oui une future accro du shopping doit travailler cette addiction dès le plus jeune âge 😂).

Voila un mois de Juillet très bien remplit qui se termine pour laisser la place au mois d’ Août. Le dernier mois de l’été…  et celui de la reprise pour mon chéri ! Après 2 mois tous les trois, j’allais devoir apprendre à m’organiser seule avec un bébé, mais après quelques jours de cafouillage, on a vite trouvé notre rythme toutes les deux. En général le matin c’était grosse balade avec marley et l’aprem c’était soit sortie avec une copine soit on restait trankilou à l’appartement. Début Août j’ai eu quelques soucis de santé, j’ai donc dû arrêter brutalement l’allaitement… Qui dit arrêt de l’arrêt de l’allaitement dit retour de l’alcool !!!!! J’ai donc pris mon premier verre durant le festival interceltiques de Lorient avec les copines, mais j’y suis allée au cidre pour reprendre en douceur 😊. Et nous avons à nouveau fêter la naissance de babynette, car en juillet je ne pouvais pas boire de champagne 😂😂.  Il y a eu également les 30 ans de son papa à fêter !!!! Je peux vous dire qu’Eléonore adore aller au restaurant ou participer aux repas de famille, dans ces moments là elle hurle si on la laisse dans sa poussette, elle veut absolument être sur les genoux et voir tout ce qui se passe 😍😊. Durant ce mois Éléonore commençait à vraiment bien se caler et prendre son rythme, nous nous sommes donc autorisés des sorties à la journée (elle a toujours été très sage) et même quelques après-midi sans elle, en la laissant chez ses grands-parents. C’est durant ce mois que babynette a fait ses premières plages, bon elle est trop petite pour avoir un maillot et tremper ses pieds mais elle adore être au bord de l’eau. Par contre pour les parents c’est mission commando d’aller à la plage avec un nourisson, j’ai à chaque l’impression de partir une semaine en camping 😂😂. Maintenant que nous arrivons à la fin de l’été, et qu’Eléonore à un bon rythme, je me rend compte à quel point l’arrivée et les débuts avec bébé étaient crevant. Durant ses premières semaines de vie j’étais très nostalgique de sa naissance et du tout petit nouveau né qu’elle etait… mais maintenant, quand je repense à la fatigue que c’était, je ne le suis plus du tout 🙊.

Voila un bel été qui se termine, pour laisser place au mois de septembre… qui sera bien rempli pour moi 👌. Je n’ai rien fait de particulier durant ces vacances, mais je ne suis pas prête de les oublier. J’ai la chance d’avoir un bébé très éveillé et expressif donc quel bonheur de l’avoir auprès de moi depuis juin ! Je me demande même comment j’ai fais pour vivre sans elle 🙊. Car Éléonore n’a que 2 mois et demi et j’ai pourtant l’impression qu’elle a toujours été là. Jamais je n’aurais pensé, l’été dernier passer un été comme celui là cette année. Jamais je n’aurais imaginé avoir un bébé dans mes bras pour l’été 2017. Et je ne pensais pas non plus réussir à profiter autant avec un nouveau né.

On est pas parti cette année, mais j’espère qu’on pourra se rattraper l’année prochaine (mais pas facile pour nous de poser nos vacances au même moment), j’ai envie d’avoir un bébé voyageur et d’en faire une enfant curieuse d’en découvrir toujours plus, ouverte aux différentes cultures, avec une soif de voyages (un peu comme ses parents), et j’ai déjà plein d’envie de voyage avec elle.

Mon corps et moi !

Voila un article un peu plus personnel, je vous l’écris car j’avais besoin de m’exprimer sur le sujet et j’ai beaucoup de mal à en parler autour de moi… tout simplement car je suis mince et donc mes proches ont du mal à comprendre pourquoi je me plains alors que pour eux il n’y a aucune raison !!! Et au fond de moi je suis d’accord avec eux, donc je me sens moi même un peu ridicule quand j’en parle…

Vous aussi, vous êtes peut être en train de vous dire « mais quelle conne elle vient pleurnicher car elle est serrée dans son jean 32 alors qu’elle vient d’accoucher » alors oui, c’est vrai, que dès le retour de la maternité je rentrais dans plusieurs de mes jeans 32 et je m’habillais en 34, comme toute ma grossesse d’ailleurs ; et j’avais perdu direct tous les kilos, pourtant je n’accepte plus mon image dans miroir, mon corps à beaucoup trop changé… il s’est ramolli et élargi !!! L’estime qu’on a de soi n’a rien à voir avec le nombre de kilos mais avec son image dans le miroir, et même sans les kilos de grossesse la mienne reste trop changé à mon goût.

IMG_0921

Il faut savoir qu’il y a plusieurs années j’étais loin de faire le poids que je fais aujourd’hui… en 2010, j’avais pris 15 kilos suite à la première année en école d’infirmière ! Je commençais une vie seule dans mon petit appartement donc je mangeais n’importe quoi et grignotais le soir devant la télé ! Il y avait également le stress de commencer une année sur un nouveau rythme avec une nouvelle organisation et de nouvelles copines ! Mais heureusement j’ai vite rattrapé tout ça et débuté un gros regime !!! Bam en moins d’un an j’avais perdu 20 kilos et laissé cette mauvaise passe dernière mois ! Je ne parle quasiment jamais de ces kilos en trop car je n’en suis pas fière du tout et Meme avec 20 kilos en moins je ne me suis jamais vraiment accepté, perfectionniste comme je suis, il y avait toujours quelque chose qui n’allais pas ! Alors imaginé mon état d’esprit après une grossesse… Après mon accouchement j’avais très très peur de repartir comme en 2010/2011 !

39759_1548733922964_1373574415_1452678_8267417_n

Après mon regime j’ai toujours eu peur de reprendre, Car je suis extrement gourmande et incapable de me priver ! Et pourtant sans me priver et juste en commençant à faire du sport j’ai réussi à en perdre 3 autres… et même avec ces 3 kilos en moins je ne me trouvais pas assez bien, mais loin de moi l’idée de perdre encore. Depuis 1 ou 2 ans je rêve de me muscler ! Mais à par la courses à pied et un peu de cardio je ne fais pas grand chose et incapable de trouver une motivation pour de la musculation… donc je rêve d’un corps tonique et bien dessiné sans avoir le courage de vraiment me mettre au travail !

Donc avec la grossesse c’était vraiment très très compliqué de voir mon ventre s’arrondir de mois en mois et les kilos s’accumuler sans rien changer à mon alimentation !!! Et naïvement je pensais retrouver mon corps maxi 2 mois après l’accouchement ! Alors voila, j’ai accouché il y a 2 mois et pourtant rien a changé :(. Bon je sais bien que c’était pour la plus merveilleuse des raisons mais c’était quand même dure pour moi.

DSC00657

Il y a des jours où je m’en fiche complètement de ces changements et d’autres où je n’accepte pas du tout cette petite bouée abdominale ! Et moi qui suis une accro du shopping je n’ai plus autant de plaisirs à en faire ni à m’habiller ! Et pourtant je sais que je n’ai pas à me plaindre car les dégâts sont minimes ! En plus avec les vacances d’été j’ai repris quelques kilos à force de prendre l’apéro, de fêter la naissance et d’aller au restaurant… donc forcément ça n’arrange rien à tout ça.

Bon après je suis quand même loin d’être au fond du trou hein, je vais à la plage en bikini ^^. Je ne regrette absolument pas les restaurants et apéros de cet été car c’était vraiment de bons moments ! Et puis avec l’arrivée d’un bébé on se retrouve avec de nouvelles responsabilités, des nuits très courtes et moins de moment pour soi donc j’avoue que j’ai trouver le réconfort dans la nourriture… J’ai toujours eu plaisirs à manger et là je ne m’en suis pas privée 🙊. Étant de nature mince mon corps a sans doute fait pas mal de réserve car j’allaitais donc je pense que c’est aussi, un peu, la cause de ces kilos repris. J’ai dû arrêté l’allaitement brutalement au 1 mois et demi de ma babynette suite à un gros soucis de santé, et j’ai énormément culpabiliser durant plusieurs jours, donc là aussi j’allais chercher le réconfort dans la bonne bouffe. Impossible pour moi de gérer la fatigue, la maladie et la culpabilité sans craquer à coté.  Mais malgré ces petits kilos et ces changements suite à la grossesse, j’ai adoré être enceinte et j’envisage d’avoir un deuxième enfant un jour, donc je suis loin d’être traumatisée ! Et j’ai la chance d’avoir (à mes yeux) la plus belle et la plus merveilleuse des babynettes, Même si j’ai du mal à accepter ces petits changements sur mon physique je le referais sans problème !!!!

Mais maintenant que vous connaissez tous mes petits soucis et la situation, j’ai décidé de me reprendre sérieusement en main ! Et savoir que plusieurs personnes ont lu tout ça et savent que je cherche à perdre 3 petits kilos et me tonifier va me forcer à tenir et rester motivée (enfin je l’espère !). Donc aujourd’hui c’est le jour où je reprend une alimentation plus saine, mais toujours no limite le week end et une activité physique régulière ! Car j’aimerai être au top pour la reprise du travail debut octobre 💪🏻.

IMG_1371

je sais que certaines ne comprendront pas  pourquoi je cherche à perdre absolument ces quelques petits kilos qui ne se voient même pas, ni pourquoi je me prend la tête avec ça… mais je sais que d’autres comprendront et sont dans la même situation que moi !!

Je sais également qu’une maman a 9 mois pour créer la vie et 9 mois pour que le corps s’en remette… mais franchement je n’ai pas le patience d’attendre 9 mois donc je vais faire en sorte de m’en remettre bien plus vite !!!

IMG_3065

Eléonore à 1 mois !!

Déjà ! 1 mois pour Babynette ! Alors oui, babynette à un prénom, Eléonore, mais pour moi elle restera toujours un peu ma babynette ! J’ai pris tellement l’habitude de la surnommer comme ça durant ma grossesse (pour ne pas dévoiler son prénom), que maintenant je n’arrive plus à m’arrêter.

Je vais me répéter encore une fois, mais c’est fou comment le temps passe vite ! Elle a déjà 1 mois, c’est vraiment dingue ! Et à tout juste 1 mois, je commence déjà à angoisser pour la reprise de mon travail… J’ai le temps car je reprend début octobre, mais je me dis que la fameuse date de reprise va arriver vraiment trop vite !!!!!! En attendant je vais profiter à fond, et comme papa est en vacances jusqu’à mi-aout on peut profiter en famille.

Bon ! A la base cet article je l’ecris pour vous raconter le 1er mois de vie d’Eléonore, et pas pour blablater sur mes angoisses ect… Donc c’est parti !

DSC00874

Tout à commencer le 14 juin 2017. Il faisait beau et chaud, alors avec mon copain on a décidé de partir quelques jours dans son studio en bord de mer, histoire de profiter une dernière fois a deux ! On dépose vite nos valises dans le studio, et hop, on fonce à la plage. Sur le moment on n’a rien constaté d’inhabituel, mais après coup, je me rend compte que j’étais super chiante ! je trouvais l’eau trop froide, mais j’avais envie de me baigner, en même temps j’avais peur que l’eau froide provoque des contractions, ensuite j’avais mal au dos sur la serviette donc je voulais aller marcher, mais en marchant j’avais mal au bas du ventre donc je voulais m’asseoir, bref, la cata !!!! Le soir en rentrant j’ai commencé à avoir des contractions, plus régulières que d’habitudes (toutes les 5 min) mais non douloureuses donc malgré un petit doute je savais que ce n’était pas un début de travail , rebelote vers 3h heures du matin, c’est les contractions qui m’ont réveillé, mais elles se sont vite stoppées…

Le 15 juin, vers 7 heures, je me réveille pas trop bien, je vais au toilettes… du sang et des contractions douloureuses !!! donc panique, on fait vite les valises et on part pour les urgences ! On arrive vers 9h, la sage femme qui nous accueille était vraiment hyper sympa, elle m’ausculte et m’explique que les saignements sont dù à l’ouverture du col, mais que malheureusement le col n’est pas assez ouvert pour me garder, donc je passe une écho, un monitoring et on rentre… un peu déçu car on pensait vraiment que c’était la bonne. Mais la sage femme nous a bien dit, soit le travail continue et on revient le soir, soit il se stop et reprendra quand il aura décidé. Les contractions ont continué à s’intensifier, au point de me faire vomir de douleurs… et vers 16 heures j’étais à 4 pattes sur le sol de l’appartement à pleurer donc on a décidé de retourner aux urgences. Sur place on retrouve la même sage femme qui était trop heureuse de me revoir, et une fois les examens effectués, elle m’annonce toute contente que je suis hospitalisée ! donc on y est, c’est le jour J, dans quelques heures on rencontre notre babynette !!!!!! Après avoir passé un second monitoring, on me propose d’aller en salle physiologique (salle normalement réservée aux femmes qui accouche sans péridurale, mais j’étais seule a accouché ce soir là donc j’ai pu en bénéficier !), j’ai donc pu écouter de la musique, prendre un bain chaud pour soulager la douleur ect… Vers 21 heures, j’ai eu la péridurale, et je peux vous dire que je l’attendais comme le Messi !!!! Une fois la péridurale en place c’est le bonheur extrême !!!! Plus aucune douleur ! Mais vraiment aucune !!! Car tout le monde dit qu’on oublie la douleur une fois que le bébé est là… ben moi je ne l’ai pas oublié du tout, au contraire, j’en frisonne encore. Mais je me souviendrais longtemps du soulagement et du sentiment de bonheur extrême quand j’ai ressenti la première contraction sous péridurale et qu’elle n’était pas du tout douloureuse. Après ça tout est allé assez vite  (bon 17h en tout quand même hein), sans douleur, sans instrument et sans épisiotomie (car j’avais très peur d’être charcuter et cousue de partout). A 1h59 le 16/06/2017 Eléonore était là. Sans hésité le plus beau jour de ma vie, je rêve encore régulièrement de mon accouchement, et quand j’en parle il m’arrive souvent d’en pleurer. C’est incroyablement puissant le sentiment qu’on ressent quand on pose le bébé sur notre ventre.

Le séjour à la maternité c’est très bien déroulé, la première nuit j’ai été incapable de dormir… je ne faisais que la regarder et je n’en revenais pas que c’était vraiment notre bébé ! Les nuits suivantes furent très courtes, avec un réveil toutes les 2 heures, mais bizarrement je l’ai bien vécu. Les journées elle se réveillait toutes les 2/3 heures également. Je n’ai pas été épuisée par l’accouchement et je m’en suis vite remise (environ 15 jours).

Nous sommes rentrés à la maison le lundi 19 juin. J’appréhendais un peu la première nuit, car j’avais pris mes petites habitudes à la mater, mademoiselle à du le sentir et la nuit fût atroce !!!! Mais durant tout les premiers mois les nuits ont été plus ou moins bonnes… le soir les nourrissons s’angoissent avec la tombée de la nuit et pleurs beaucoup à la recherche de réconfort. Donc au début c’était des réveils toutes les 2/3 heures. C’est clairement très peu mais il faut s’en contenter au début ^^. Maintenant elle tient 4 heures. Après tout le monde me disais de dormir quand elle dort en journée, mais j’en suis incapable, trop de choses à faire à coté (ménage, rangement ect…), et puis c’est l’été donc je préfère en profiter pour faire des sorties… et tant pis pour la fatigue et la tronche de zombie lol.

Nous avons été voir un ostéopathe, sur conseil de nos proches, et je le recommande vraiment aux jeunes mamans ! On pensait y aller juste pour faire un point suite à l’accouchement et finalement c’était vraiment bénéfique pour elle.

Mademoiselle est un vrai petit goinfre donc elle prend vraiment vite du poids et en 15 jours elle avait largement rattrapé son petit poids de naissance. Le naissance lui va toujours, mais les babygros commencent à être petits, elle est toute tassée au niveau des pieds et des jambes. Mon coeur de maman est tout chagriné à l’idée de mettre le naissance au placard et de me dire que bébé à bien grandit depuis la naissance, mais en même temps je suis ravie de pouvoir enfin passer aux jolies petites tenues 1 mois.

En 1 mois c’est incroyable ce qu’elle a changé !! Quand elle était encore dans mon ventre, chaque professionnel que je voyais me disait que se serait surement un bébé très tonique et bien éveillée. Bingo ! A la maternité tous les jours on nous le disait et de même avec nos proche. Et plus les jours passent plus elle s’éveille, maintenant elle nous suit du regard, reste éveillée de long moment à observer le monde qui l’entoure. Elle commence a être intrigué (ou apeuré, je n’arrive pas trop à savoir) par Marley. Elle commence également à faire plein de mimiques, alors elle ne sourit pas encore mais on s’en approche =).

Bien que le premier mois est hyper épuisant, c’est surtout beaucoup de bonheur ! il faut prendre ses marques, s’organiser et faire en fonction du bébé, mais on voit que bébé s’adapte aussi a nous et qu’elle nous reconnaît. Quand elle crise il n’y a que papa ou maman qui réussissent à la calmer. C’est incroyable de se dire qu’on est l’essentiel de ce petit être. Et en tant que parents gaga, on est aussi hyper fière fasse aux compliments sur bébé. Entendre dire qu’elle est magnifique, bien éveillée, qu’elle a des traits fins ect… de la part de professionnels ou de nos proches est vraiment une grande fierté !

Mais Pour Eléonore aussi ce premier mois de vie n’était pas de tout repos ! Elle a fait la rencontre de toute sa famille et de nos amis. Elle a découvert son environnement, les joies du shopping, des apéros et des repas de famille.

DSC01003

côté maman ?

Et bien comme je vous le disais plus haut, j’ai été vite remise sur pieds après l’accouchement. bon, j’ai été très malade environ 10 jours après mais heureusement c’est passé en 2/3 jours.

  • Coté physique :

j’ai perdu tous mes kilos de grossesse dès le retour de la maternité, mais mon corps reste bien changé. J’ai un ventre un peu mou et toujours un peu gonflé, mon bassin reste encore bien élargie donc difficile de fermer certains jeans pour le moment, et j’espère qu’il va finir par reprendre sa place, car je sais que beaucoup de maman garde les hanches de grossesse… Enfin je ne plains pas, car je pense m’en sortir plutôt bien ! Mais certains jours j’avoue que j’ai un peu de mal avec cette nouvelle silhouette. J’ai hâte de reprendre le sport et de remodeler un peu tout ça ! Et je n’ai pas de vergeture !

j’allaite donc j’ai une poitrine énorme, digne de Nabila, proportionnellement à ma poitrine de base. C’est sans doute mon plus gros complexe post accouchement. Je vis très mal cette nouvelle poitrine (provisoire heureusement), je ne me sens pas moi et j’ai beaucoup de mal à porter certains hauts moulant de ma garde robes car j’ai l’impression qu’on ne voit que ça !

Je n’ai pas eu de babyblues, j’avais même la super pêche à la mater et au retour à la maison. Mais bien sûre j’ai eu mes coups de mou durant le mois, et il m’est arrivé de pleurer d’épuisement en voyant mon bébé pleurer sans cesse et sans trouver la raison.

Je ne pense pas faire partir de la team « mamanangoissée », je suis plutôt zen par rapport à ma fille et je me fais confiance. Bien évidement je suis contente d’avoir une sage femme à mon écoute et aussi ma maman Car j’ai forcément des questions et peur de mal faire, mais pas au point de m’angoisser, je prend comme ça vient et surtout je n’écoute pas les conseilles des mère parfaites lol. J’apprend et je suis loin d’être parfaite.

DSC01040

Voila un premier moi bien chargé, à apprendre à se connaître et à prendre nos marques. C’est dingue de voir comment un bébé change en si peu de temps, je suis presque nostalgique du nouveau né qu’elle était il y a tout juste 4 semaines… depuis 4 semaines on apprend notre nouveau rôle de parents, parfois de façon un peu maladroite, mais une chose est sûre, c’est vraiment un boulot prenant !!! Depuis 1 mois, je suis incapable de parler d’autre chose que de mon bébé et de mon accouchement…. je deviens le genre de personne que je détestais il y a encore quelques mois ! Je passe mon temps à la dévorer des yeux pour ne pas en perdre une miette et finalement j’ai parfois le blues en me disant que je ne prend pas assez de photos ! Je suis nostalgique de mon tout petit bébé et en même temps je suis pressée de la voir grandir et de faire plein de sorties avec elle !!!! Hâte de lui faire découvrir le monde de Disney, d’aller au zoo avec elle ect…

On dit qu’un bébé change complètement la vie… Moi je ne suis pas entièrement d’accord avec ça, je trouve cette phrase plutôt négative. Je dirait plutôt que bébé rajoute quelque chose à notre vie, et en positif. Il faut s’organiser différemment, mais un bébé n’empêche pas de sortir, de voir du monde, de faire les magasins ect… donc la vie ne change pas, elle évolue. D’un côté j’ai l’impression qu’elle a toujours été là et de l’autre j’ai encore du mal à réaliser que c’est notre bébé !!!!!!!

La rencontre approche ! le bilan de cette grossesse

Bon, je sais ma grossesse n’est pas encore terminée…. mais presque ! Je suis actuellement dans le 9ième mois… et comme on ne sait pas de quoi est fait demain, je ne suis pas sûre d’aller jusqu’au terme. Donc je vous poste cet article maintenant ! Qui sait…. au moment ou vous le lisez, je suis peut-être en plein travail ou sur le point de me rendre à la maternité ;).

Je vais en profiter pour vous partager les sublimes photos de grossesse faites par Annabelle ( @_annabelbzh sur insta).

(22)

Cet article, c’est également l’occasion de faire un bilan sur ces 9 mois. 9 mois ou bébé et moi ne faisions qu’un ! 9 mois à tout partager : mes fringales, mes angoisses, ma mauvaise humeur, mes fous rires, ses hoquets, ses nombreux coups… 9 mois à la voir grandir et évoluer à travers mon ventre, et surtout 9 mois ou un lien si particulier se créer, et qui est sur le point de se terminer pour une nouvelle aventure.

Je vous l’écris à chaque article, mais c’est dingue comment le temps passe vite, je n’ai absolument pas vu passer cette grossesse (bon, je l’avoue mon 8 ième mois au repos strict fut plus long). Et à quelques jours d’accoucher, j’ai beaucoup de mal à réaliser que je vais avoir un bébé ! Notre bébé ! Que j’ai fabriqué toute seule, comme une grande à partir d’une minuscule « petite graine » 😂, c’est fou la nature !! Je me souviens du jour ou je l’ai appris comme si c’était hier, je m’attendais à tout sauf à ça… Et si l’été dernier on m’avait dit que je serai maman pour l’été 2017, je pense que j’aurais bien rie ! Et pourtant, à quelques jours de l’été 2017 je suis plus qu’impatiente de devenir maman ! Quand j’ai appris que j’étais enceinte, je pensais que j’allais détester ça ! Prendre du poids, avoir un gros ventre, les nausées, les hormones, sentir un petit être bouger en soi tel un Alien ou  encore se transformer en personne du 3ième âge niveau mobilité… bref je pensais détester ces 9 mois ! Et pourtant j’ai adoré ma grossesse. Bon forcément on prend du poids, mais c’est pour la bonne cause, et les kilos se perdent après. Je mentirais si je vous disais que je n’ai jamais été perturbée par ce ventre et ce changement de silhouette, mais en général il suffit de sentir bébé bouger pour ne plus regretter ce changement ;). Et sentir le bébé c’est juste hyper génial !!! D’ailleurs j’ai peur que ses coups et mouvements dans mon ventre me manque après l’accouchement… de me sentir seule, je suis déjà nostalgique de la grossesse ! Mais d’un autre côté j’ai hâte de retrouver mon ventre plat, de voir à quoi va ressembler mon corps après l’accouchement et si je vais vite perdre mes kilos de grossesse. Au début de la grossesse j’avais également peur de faire partie de la team « enceinte mais moche », car oui, une femme enceinte n’est pas forcement jolie !!!!! Mais j’ai eu la chance d’échapper à cette team je pense, surtout quand je vois et écoute tous les gentils commentaires que je peux avoir sur ma silhouette et mon petit ventre (mais les gens sont peut être trop aimables pour m’avouer la vérité hein).

La grossesse c’est vraiment plein de jolis souvenirs, donc j’ai envie d’en partager quelques un avec vous :

  1. Ma première écho, à 8 semaines de grossesse. C’est, sans hésité, celle qui m’a le plus marqué ! C’est en voyant cet espèce de petit haricot sur l’écran que j’ai vraiment pris conscience de ce qui m’arrivais. Au moment de m’installer pour faire l’écho je tremblais de tout mon corps et je suis sortie en pleurant du cabinet. C’était le bouleversement ! J’étais à la fois hyper heureuse et apeurée… je prenais conscience pour de bon que je n’étais plus seule et que j’étais entièrement responsable de la santé de ce petit haricot !
  2. Mon séjour à Prague mi décembre, j’étais à 3 mois de grossesse. J’y suis allée avec mon papa et ma grossesse était encore secrète à ce moment là. Mon papa ne s’est rendu compte de rien, mais j’étais parfois loin d’être discrète. Quand on en reparle il se rend compte et en rigole, mais sur le coup il pensait juste à une accumulation de fatigue. Mais j’ai testé toutes les toilettes publiques de Prague, j’étais épuisée et migraineuse dès le matin, à 21h j’étais au lit, je hurlais à cause des cauchemars (cela est fréquent en début de grossesse) en plein milieu de la nuit, dès qu’on traversait un marché de Noël avec les spécialités bien grasses je lui faisais part de mon dégout, il fallait rentrer super tôt à l’hôtel le soir (genre 19h30/20h et dîner à l’hôtel), car c’est en fin d’après-midi  que j’étais le plus malade et je voulais éviter de vomir dans les rues de la ville (en même temps il faisait vraiment froid donc on était content de rentrer), ou encore j’avais soudainement peur d’être malade en buvant de l’alcool à l’apéro (j’avais donné l’excuse que froid + alcool + fatigue = migraine et il a gobé). J’ai aussi été malade en avion, enfin juste un malaise et de fortes nausées, mais c’était la première fois !
  3. L’annonce à nos familles ! Noël 2016 aura été larmoyant chez nous !!! Car oui, pour l’annoncer à nos famille on a voulu attendre les fêtes de fin d’année, on trouvait que cela rendait l’annonce encore plus magique. J’était alors à 3 mois et demi de grossesse, donc forcément l’attente fut très longue mais elle en valait la peine. Pour chaque famille on avait préparé une petite carte avec un petit texte, des décos, et surtout un cliché de l’écho du 1er trimestre. La surprise était vraiment totale pour nos deux familles. Et je n’oublierais jamais la réaction de ma mère quand elle a compris, je regrette de ne pas avoir filmé tellement c’était drôle ! Ma grand-mère n’en revient toujours pas de pouvoir connaître son arrière petite-fille !
  4. L’annonce du sexe, à 4 mois de grossesse ! Bon on avait déjà une idée avec l’écho morpho du 3ieme mois mais là c’était officiel !!! Depuis le début de ma grossesse je rêvais secrètement d’avoir une fille. Enfaite depuis toujours je clame haut et fort vouloir une fille !!!! Bien évidement quand j’ai appris pour ma grossesse, je ne voulais pas risquer d’être déçue et donc je me suis persuadée que ça allait être un garçon, je regardais principalement les habits garçons ect… Il faut savoir que dans ma famille, ma génération ne fait que des garçons donc je suis vraiment l’exception et j’en suis ravie lol. Le matin avant d’aller à l’écho, j’étais vraiment archi sure qu’on m’annoncerait une fille ! Donc que du bonheur quand la gyneco m’a confirmé que oui, c’était une fille !!!!! Mais j’avoue que même si le sexe est contrôlée à chaque écho, j’ai la trouille qu’à la naissance on m’annonce un garçon 😂. Car on est d’accord, avoir une fille c’est comme un garçon, mais en mieux ;).
  5. Le 2ième trimestre. Oui ça fait un gros et long souvenir de 3 mois, mais j’ai adoré le 2 ième trimestre de grossesse. On a la pêche de folie, on n’est plus malade, on retrouve l’appétit, on commence à sentir bébé bouger, et on n’est pas encore handicapé par les désagréments de la grossesse (lourdeur, essouflements, le gros ventre ect…). C’est vraiment le meilleur moment de la grossesse ! En plus j’était déjà en arrêt à ce moment donc je pouvais vraiment me reposer, faire du sport, voir les copines quand je voulais et profiter à fond. C’est également durant le 2ieme trimestre qu’on commence à se projeter, on a trouvé le prénom de notre mini (mais c’était pas gagné au départ 😅), on a commencé à faire les achats pour sa garde robes et la chambre. On a aussi trouvé sa poussette, et depuis mon copain adore se balader avec dans l’appartement 😂👌. C’est au début du second trimestre que j’ai annoncer ma grossesse sur les réseaux sociaux, donc ce n’était plus un secret pour personne ☺️.
  6. Préparer sa chambre, faire la déco et acheter ses petites tenues. Alors pour les tenues c’est un peu le stress, car pour un premier bébé on est un peu perdu… Faut-il prévoir du naissance ou non, combien de body, de pyjamas, de quels matières, est-ce que c’est trop chaud, trop froid ect… La panique ! Mais faire sa chambre c’est vraiment un chouette moment, maintenant que la chambre est terminée, j’adore y aller car je trouve cette pièce apaisante.
  7. Ma babyshower !!! Je n’ai pas encore de copines enceintes ou maman, donc je n’avais jamais participé à ce genre d’événement, mais depuis le début de ma grossesse je savais que je voulais en faire une !!! Plutôt que de faire un gouter, j’ai préféré la faire sous forme d’apéro dînatoire. L’après-midi ma maman et mon copain ont tout bien préparé et fait la déco avec mon aide et c’était vraiment trop chouette de décorer l’appartement avec du rose de partout ! Et la soirée était vraiment trop réussie !!!! Les copines ont trop gâté bébé et l’ambiance était très sympa, on a bien rigolé et j’en garde vraiment un super souvenir 💗.
  8. J’ai également adoré partagé ma grossesse avec vous sur le blog et sur Instagram, bien évidement j’ai pris soin de vous partager que les gros titres, la plus grosse partie de ma grossesse est restée privée ^^ ! Au départ je ne voulais absolument pas en parler, car je savais que j’allais attirer la curiosité malsaine de beaucoup de personnes… Vous savez le genre de personne que vous avez un moment fréquenté mais qui maintenant ne viendra jamais vous dire bonjour dans la rue, ni même vous envoyer un message, et pourtant suivent tous vos posts sur les réseaux ! Et puis finalement j’ai décidé de passer au dessus de ces personnes et je ne regrette pas ! A chaque publication grossesse et/ou photos de mon bidou vous étiez tellement nombreuses à venir me parler en privé ou me laisser des commentaires tous plus adorables les uns que les autres et vraiment ça fait chaud au cœur. C’est également très rassurant de pouvoir partager avec des futures mamans sur les rdv gynéco, les achats bébé et les avancements des préparatifs. Donc merci beaucoup à toutes ces insta copines beaucoup trop gentilles.

 

Je vous partage les bons moments de ma grossesse, mais une grossesse c’est également beaucoup d’angoisse… Je pense que toutes les mamans et futures mamans seront d’accord avec moi. Qu’on ai une grossesse difficile ou non, et même si on se sent épanouie, on a toujours un petit stress pour la santé de notre bébé. Au début de la grossesse, on est frustrée car on ne sent pas bébé donc on se sait pas si notre crevette pousse bien, et il y a toujours le risque de la fausse couche qui plane au dessus de nos têtes… Ensuite on stress si on ne sent plus bébé bouger et sur la fin, notre angoisse principale, c’est de savoir si bébé est dans les normes pour la taille et le poids. Même si j’ai été très zen jusqu’au 7ième mois de grossesse, j’avais toujours ces petits stress dans un coin de ma tête. Et maintenant que la fin approche, j’ai un tas de questions qui me traverse souvent l’esprit… Et si je suis une maman catastrophique ? Et si l’accouchement se passe mal pour le bébé ? Ou pour moi ? Et si Marley se sentait délaissé ? Allaitement ou biberon (bon cette question est résolue mais elle m’a causé plusieurs nuits blanches de réflexion lol) ? Comme j’ai de longues crises de contractions quasiment quotidiennes, j’ai peur de louper la crise qui déclenchera l’accouchement et d’arriver tard à la mater ^^.

 

Petit bilan de mon 8ième mois de grossesse :

alors il fut assez difficile physiquement et moralement ! Au début du 7ième mois on m’avait bien dit de faire attention aux sorties et de me reposer le plus plus possible car le risque d’accouchement prématuré était présent. J’ai bien écouté les recommandations et j’avais espoir que cela s’arrange un peu pour le 8ième mois… mais pas du tout !!!!! Au rdv gynéco le bébé était toujours aussi bas et les contractions de plus en plus présentes donc repos complet, plus de sorties ni de voiture durant tout le 8ième mois !!!! Les premiers jours je gardais le moral, je me disais que j’allais en profiter pour faire plein d’activités calmes, me reposer, voir des films ect… et puis petit à petit, le fait de rester enfermer plomb un peu le moral ! Je devenais irritable, de mauvaise humeur, ou encore certains jours je me sentais vraiment molle avec une flemme de tout, et j’ai horreur de me sentir comme cela !!! Et avec l’arrivée des beaux jours rester faire la larve sur le canapé et la terrasse alors que tout le monde était sur les plages était assez difficile ! Alors bien sure j’ai la chance d’avoir une terrasse, mais même sur la terrasse à bronzer j’avais le sentiment d’être enfermée chez moi… Je culpabilisais énormément, car je ne faisais que me dire que tout ce qui arrivait sur cette fin de grossesse était de ma faute !!! Que si j’avais été moins active tout se serait terminé normalement. Et pourtant j’avais l’accord de mon gyneco pour faire du sport donc au fond je sais qu’il n’y a pas de lien. Quand je faisais un peu de cuisine ou que je restais debout, une petite voix dans ma tête me répétais « et si là tu en faisais déjà trop et que tu declangeais l’accouchement » ! Mais même si ce n’était pas évident du tout pour moi de rester enfermé un mois et même si j’ai eu mes coups de mou, j’ai réussi à rester assez positive :). Je pense m’être très peu plainte, et même si je restais très angoissée par les contractions, j’arrivais bien mieux à relativiser ! Ce mois de repos complet et forcé était nécessaire pour la santé de babynette et c’est tout ce qui compte, donc je n’ai vraiment pas à me plaindre ni pleurnicher ! Ce qui comptais, c’est qu’au début du 9ième elle soit toujours au chaud et en bonne santé, et c’était le cas ! Et je suis vraiment bien entourée, j’avais pleins de visites donc le temps passait plus vite ; ma maman passait plusieurs fois dans la semaine me faire un coucou et les copines venaient pour le goûter, et moralement c’est un soutient très important ! J’avais toujours des petites surprises et gourmandises pour me faire sourire :). J’avais également le passage de la sage-femme à domicile 1 fois/semaine pour les cours de préparation à l’accouchement et faire un monitoring. Le monitoring permettait de contrôler le nombre de mes contractions, mais surtout d’entendre le cœur de bébé durant 30 min, donc forcément j’adorais ce moment !

Physiquement j’avais très peur que de rester allongée 75% de mon temps joue énormément sur la rétention d’eau ou la prise de poids… mais miracle rien (enfin si, je viens juste de voir que j’ai pris un peu plus d’un kilo mais c’est tout) !!! Par contre d’être resté à ne rien faire, m’a rendu feignasse je crois !!! Mon ventre a bien grossi je trouve et babynette aussi, et je ne sens bien ! Les coups dans les côtes sont de moins en moins agréable et la tête appuie vraiment bien sûr mon col ! Je le sentais depuis un bon moment sous forme de gêne (je sentais un poids désagréable sur le bas ventre et comme des petits coups de couteau) , mais depuis quelques semaines c’est clairement douloureux quand je suis debout ! Je sens également qu’elle a moins de place pour bouger.

(26)

Depuis le 1er juin j’ai retrouvé ma liberté ! Et quel bonheur de pouvoir reprendre la voiture pour aller se balader un peu, voir la mer, ou encore faire des petites courses ! Alors avant je considérais que c’était chiant de mettre les pieds dans une grande surface bondée, mais après 2 mois sans le faire, j’ai adoré ça 😂👌. Nous avons également pu finir les petits achats pour bébé et finaliser la déco de sa chambre. Et mon plus grand bonheur est de pouvoir reprendre la marche !! Bon, je ne fais plus autant que durant le 1er et 2ieme trimestres, mais les jours de promenade j’arrive à marcher entre 6 et 8 km sans douleur ! Au contraire la marche me fait vraiment du bien. Mais une fois que bébé sera avec nous j’essayerai de reprendre la marche plus intensément que maintenant, car actuellement mon rythme est vraiment bien ralenti.

Durant le 8ième mois de grossesse, j’avais des contractions tous les jours et plusieurs fausses alertes… Mais maintenant qu’elle a le feu vert pour sortir et que je marche et sort à fond… plus rien !!!!!!!!!!

(12)

Ce qu’il faut retenir, c’est que la grossesse c’est vraiment une très belle aventure, une aventure qui nous change et nous prépare à une nouvelle vie. Moi qui était fermée sur pleins de choses avant d’être enceinte ou au début de la grossesse (comme l’allaitement par exemple), je change vraiment d’avis, je prend en compte que ce n’est pas mon confort qui prime mais le siens. Et je suis toujours assez abasourdie de voir ce que la nature est capable de faire ; je me souviens encore de ce tout petit haricot à 2 mois de grossesse perdu au milieu du cliché de l’écho, et aujourd’hui petit haricot est devenu un « gros » bébé, son visage passe à peine en entier sur le cliché 😂. Mais maintenant que bébé est à terme, vite vite qu’elle arrive !! On a vraiment trop trop hâte de voir sa tête, même si on sait déjà qu’elle est la plus parfaite des bébés filles !!! Et on a aussi très hâte de dévoiler son prénom, on est assez fière de notre choix et on ne l’imagine vraiment pas avec un autre prénom !!! Et pourtant, au départ, quand j’ai proposé ce prénom à mon copain, il n’était pas super chaud… moi je ne voulais que celui la !!! Et petit à petit il a commencé à l’aimer et maintenant il ne se voit pas changer !!! Mais j’avoue que le choix du prénom fût très difficile car on n’avait pas du tout les mêmes goûts.